Keito -1

La femme penchée sur son baquet de linge sentit un liquide chaud couler le long de ses cuisses. Elle trembla légèrement, inquiète. C’était trop tôt, il restait deux bons mois avant le travail. Elle tendit l’oreille mais ils étaient tous au champs, elle était seule. C’était son septième enfant, elle savait faire, pourtant quelque chose n’allait pas elle le sentait. Elle agrippa la longue table de bois et poussa un gémissement. Elle se sentait engourdie, la tête lui tournait. Nulle douleur ne la parcourait encore, pourtant elle se sentait faible comme elle ne l’avait jamais été. Cela faisait quelques semaines qu’elle se demandait si tout allait bien, l’enfant bougeait si peu.. Mais la Faiseuse habitait loin et ils avaient peu d’argent, elle avait repoussé ses inquiétudes.

La peau terne, les traits tirés, elle se dirigea lentement jusqu’à sa chambre et cela lui sembla durer une éternité tant elle se sentait mal. Elle s’allongea péniblement sur la paillasse. Des contractions de plus en plus fortes parcouraient son ventre mais elle n’eut pas le temps de se positionner que l’enfant arrivait déjà, emportant dans le même mouvement l’énergie vitale de sa mère. C’est à peine si elle poussa, son corps et l’enfant faisant le travail sans elle et sans la moindre douleur. La pensée la traversa que son absente était anormale, avant de perdre définitivement connaissance, puis la vie.

Les yeux grands ouverts, écarquillés dans une surprise muette et douloureuse, Keito vint à la vie dans le plus grand silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *